Image M3

L’étude d’incidences pour l’extension du métro 3 vers le nord débute

19.11.2019
#Etude d'incidences

Comme tout projet d’envergure, l’extension du métro 3 vers le nord de Bruxelles nécessite une demande de permis. L’étude d’incidences sur l’environnement (EIE) est une étape importante de ce permis. Ce 13/11/2019, le consortium ARIES-TRACTEBEL, bureau d’études agréé spécialisé et indépendant, a démarré cette étude.

L’étude d’incidences, c’est quoi ?

Les demandes de permis susceptibles d’engendrer un impact important sont soumises à une étude complémentaire qui évalue les incidences sur l’environnement. Pour le projet d’extension de la ligne de métro 3 entre Gare du Nord et Bordet comprenant un tunnel de 5 km, 7 nouvelles stations et un dépôt, cette analyse est nécessaire.

Sa finalité : informer les autorités qui délivrent le permis et le grand public des incidences positives et négatives du projet et proposer des recommandations pour en limiter les nuisances. Ces études sont très approfondies et réalisées par un bureau d’étude spécialisé, agréé par le gouvernement et indépendant.

Quel est l’objet de cette étude ?

En tant qu’habitant de la commune du futur chantier, vous avez pu donner votre avis sur la mission de l’étude d’incidences lors de l’enquête publique réalisée par la commune du 24/05/2019 au 07/06/2019. L’objectif de cette enquête était de rassembler les avis pour fixer le contenu du cahier des charges de la mission d’analyse, les alternatives et les variantes à étudier.

Quelles sont les étapes qui ont mené au cahier des charges ?

- Lors du dépôt de la demande des permis, Beliris a joint une proposition de cahier des charges mentionnant les thèmes et les alternatives et variantes à étudier. Il a ensuite été retravaillé par l’urbanisme régional en projet de cahier des charges.

- Ensuite, 3 sessions d’info ont été organisées pour les riverains en juin 2019, en collaboration avec les communes de Schaerbeek, Evere et la Ville de Bruxelles. Le projet de cahier des charges et l’enquête publique ont été présentés. Durant ces sessions, la mission du bureau chargé de l’étude d’incidences a été clarifiée.

- Une enquête publique s’est déroulée du 24/05 au 07/06/2019 à Schaerbeek, Evere et à la Ville de Bruxelles. Les citoyens ont pu donner leur avis par écrit à la commune sur le projet de cahier des charges de l’étude d’incidences et sur les plans des futures stations. Une Commission de concertation s’est également tenue le 04/07 pour que les citoyens puissent s’exprimer oralement à tour de rôle.

- Sur base des remarques émises de manière écrite et orale, les membres de la Commission de concertation, composée, entre autres, de représentants des 3 communes, de Urban.brussels et de Bruxelles-Environnement, ont rendu un avis (à consulter ici). Cet avis est favorable au cahier des charges de l’étude d’incidences et demande d’étudier des alternatives portant notamment sur l’amélioration de la ligne de tram 55 ou sur la localisation des stations Liedts, Verboekhoven et Riga ainsi que sur la réalisation de stations moins volumineuses et moins profondes via un ouvrage comprenant deux tunnels (bitube). Des variantes techniques concernant l’extension du métro au-delà de Bordet, la construction simultanée ou différée d’un bâtiment au-dessus de la station Verboekhoven ainsi que la circulation de la place Liedts ont été aussi ajoutées.

- Le cahier des charges définitif de l’étude d’incidences comprenant les alternatives et variantes a été validé en octobre 2019 par le comité d’accompagnement de l’étude d’incidences. Celui-ci se constitue des directions régionales de l’urbanisme, de l’environnement, des 3 communes concernées et d’autres instances publiques (voir page 15 du cahier des charges).

Le consortium ARIES-TRACTEBEL a été sélectionné par Beliris parmi les bureaux d’études candidats, puis validé officiellement par ce comité ce 13/11/2019. 

Et après l’étude d’incidences ?

Les résultats de l’étude mèneront à des recommandations et propositions, examinées par Beliris qui statuera sur une éventuelle adaptation des plans. Les habitants des communes concernées seront alors consultés lors d’une deuxième enquête publique. Dans un souci de transparence et de bonne collaboration, nous vous informerons des résultats de l’étude. L’étape suivante est la délivrance des permis d’urbanisme et d’environnement.