Metro

Le métro 3, un projet jugé utile par les Bruxellois

26.11.2020

Les Bruxellois se sont exprimés en faveur du Métro 3, une liaison manquante aujourd’hui pour mieux bouger depuis le nord de Bruxelles. Sur les 1020 répondants au sondage, 74% d’entre eux sont favorables à une extension du réseau de métro et considèrent cette future ligne comme nécessaire.

En septembre dernier, l’Institut Indiville a réalisé une étude en ligne sur les habitudes de déplacement des Bruxellois dans la capitale et a également demandé leur avis sur l’utilité de la nouvelle ligne métro 3. Trois quarts des sondés jugent cette future ligne utile et ce pourcentage augmente lorsqu’il concerne uniquement les communes d’Evere, Schaerbeek et Forest.

Étendre le réseau

Actuellement, seulement 36% des répondants estiment l’offre de métro suffisamment étendue. Cela concerne principalement les communes qui ont le métro à leur disposition alors que ce pourcentage descend à 30% pour les répondants de Forest, Schaerbeek et Evere. La même tendance s’observe dans les zones moins bien desservies en métro.

77% des sondés sont ainsi favorables à une extension du réseau et 74% soutiennent la création de la nouvelle ligne de métro 3 vers le nord de la ville. Ces chiffres augmentent d’ailleurs, respectivement, à 80 et 82% pour les répondants des communes de Forest, Schaerbeek et Evere.

Seulement 7% des sondés estiment qu’une extension du réseau de métro n’est pas utile.

Une liaison manquante

Dans le cadre du projet Métro 3, ce sondage permet de constater qu’il y a une véritable demande pour améliorer les déplacements au nord de Bruxelles.

Actuellement, les habitants d’Evere et de Schaerbeek doivent compter environ 30 minutes pour rejoindre, par exemple, De Brouckère. Cela est notamment dû au fait que la mobilité est à saturation dans ces quartiers. Grâce à la future ligne de métro 3, la STIB pourra absorber le flux croissant des voyageurs, dans une région où la population s’accroît d’année en année.

Un projet en 2 phases

La ligne de métro 3 est un projet ambitieux qui articule de manière cohérente les besoins de modernisation et d’extension du réseau existant tout en reliant les Bruxellois à leurs quartiers et au centre-ville.

La création de la nouvelle ligne de métro représente un chantier d’envergure pour la STIB et Beliris. Ce projet, qui se déroule en deux phases, se concrétise depuis cette année puisque la phase 1 concernant la transformation du prémétro en métro a débuté avec la transformation de la station Albert en pôle multimodal pour le sud de la ville, la construction de la station Toots Thielemans et les travaux préparatoires à Liedts et à la Gare du Nord. La phase 2 est en cours d’étude d'incidences sur l’environnement.