Metro 3

Pourquoi vers le Nord ?

07.06.2017
#Tunnel et tunnelier #Mobilité

Les études socio-économiques ont montré que les quartiers Nord de Bruxelles vont subir une forte croissance démographique d’ici 20 ans. Or, l’offre actuelle de transport public, via le tram 55, est déjà à saturation (trop lent et capacité insuffisante) et les quartiers sont mal desservis. Le projet de la ligne 3 veut créer du lien et offrir une meilleure accessibilité pour le commerce, la culture, les écoles et le travail. Avec une vitesse commerciale de 30km/h, contre 16km/h pour le tram, la ligne de métro 3 permettra de relier plus rapidement les quartiers.

Meilleure fréquence

La ligne de métro 3 sera automatisée, partiellement (certaines opérations de conduite peuvent rester à la charge du conducteur, comme la fermeture des portes) ou intégralement (la présence d'un conducteur dans le métro est facultative).

La fréquence, plus élevée qu’avec le tram, est de 3 min dans un premier temps en heure de pointe. Elle peut atteindre les 90 secondes dans le futur. Le métro fonctionnera 20 heures par jour, 365 jours par an.

Capacité augmentée

La capacité du métro est 4 fois supérieure à celle d’un tram : 184 personnes dans un tram 3000 contre 725 personnes dans une rame de métro. Le tram offre une capacité de 2.208 voyageurs par heure et par sens dans une situation optimale : trajet facilité avec des carrefours non traversants qui créent des barrières infranchissables dans la ville, des sites propres qui nécessitent des voiries plus larges et donc la suppression de nombreuses zones de stationnement… Or, la fréquentation de la ligne Nord-Sud est estimée à 7.500 voyageurs par heure et par sens, 4 fois la capacité théorique du tram.

Meilleure régularité

Contrairement aux transports en surface, la circulation du métro n’est pas impactée par le trafic : pas d’embouteillages, pas de stationnement sauvage, pas d’accidents, pas de feux de signalisation... La ponctualité est ainsi améliorée. Le métro automatique permet aussi plus de flexibilité pour adapter l’offre en fonction des besoins.